Comment animer un atelier de créativité

Publié le Publié dans Guide

 

La créativité, c’est l’intelligence qui s’amuse.

Albert Einstein

 

Un atelier de créativité est une démarche qui vise à faire émerger des idées et des opportunités qui doivent être travaillées par la suite.

Règle 1 des programmeurs : commençons par établir un plan.

 

1. Focalisation

Etre clair sur l’objectif de la session.

Un atelier de créativité est une session de travail d’une durée limitée, avec un groupe guidé par un animateur.

L’animateur est responsable de diriger la discussion, sans y participer. Il utilise des méthodes propices à la production d’idées et il s’assure que tous les participants puissent s’exprimer, y compris les gens plus réservés.

Un atelier de créativité est toujours composée de deux parties : phase de divergence et phase de convergence.

 

2. Phase de divergence

La phase de divergence sert à éloigner les participants du sujet et du cadre habituel de travail en permettant de jeter un nouveau regard et ouvrir au maximum le sujet.

Il s’agit d’obtenir beaucoup d’idées, rien ne doit être filtré ici, tout va. Construisez sur les idées des autres, trouvez votre enfant intérieur et amusez-vous.

Pour produire un maximum d’idées, de nombreuses techniques peuvent être utilisées, dont les plus populaires :

  • La Métaphore : utiliser une formule imagée pour donner un regard nouveau et distancié à une situation donnée.
    « Mon projet, c’est comme… »
  • Brainstorming visuel : Notez chaque idée sur un Post-it.
    A la fin du temps imparti, l’animateur synthétise l’ensemble des idées et les regroupes en catégories.
  • Mind Mapping : Le principe consiste à cartographier ses idées.
    Voici les 5 caractéristiques principales d’une Mind Map :

    • Le sujet ou le thème est symbolisé par une image centrale
    • Les idées ou les rubriques principales sont autour de l’image principale, sous forme de branches
    • Chaque branche est accompagnée d’une image-clé dessinée, ou d’une idée-clé écrite le long de la branche.
    • Les idées périphériques sont représentées par des rameaux de la branche connexe
    • L’ensemble des branches forment un arbre, dont les nœuds sont reliés les uns aux autres.
  • La technique SCAMPER ou SCAMMPERR : technique du concassage de Alex Oborn et Bob Elberne. Cette technique permet d’examiner une idée, un produit, un évènement, un problème… sous différents angles, grâce à l’application systématique de questions facilitantes (grâce aux opérateurs), en suivant l’ordre de l’acronyme SCAMMPERR. En utilisant ces opérateurs de façon systématique on arrive à générer de nouvelles solutions. Etapes du processus SCAMMPERR :
    • Etablissez le sujet auquel vous voulez réfléchir.
    • Formulez l’objet de votre recherche sous forme de question
    • Utilisez ensuite l’ensemble des opérateurs SCAMMPERR ou approfondissez en utilisant un opérateur en particulier :
      • S – substituer : mettre un élément à la place d’un autre.
      • C – combiner : fusionner deux concepts.
      • A – adapter : placer son concept dans un autre contexte.
      • M – magnifier : magnifier, grandir, grossir, agrandir ou étendre ?
      • M – modifier : changer la forme, la signification, la couleur…
      • P – produire ou trouver un autre usage.
      • E- Eliminer ou épurer : qu’est-ce qui n’est pas nécessaire ?
      • R- réorganiser : d’autres dispositions ?
      • R – renverser (inverser) : inverser le négatif et le positif ou tromper les attentes ?
  • Les 6 chapeaux de la réflexion d’Edward de Bono : cette technique incite les participants à regarder dans une même direction à chaque chapeau, favorisant ainsi l’échange et la communication.
    Chaque participant doit prendre un chapeau de couleur différente, lui assignant un rôle particulier. Le principe est d’endosser tous les modes de pensées à tour de rôle :

    • Le chapeau blanc représente la neutralité, la froideur. Le porteur doit se contenter d’énoncer des faits et d’alimenter le groupe en chiffres et en information.
    • Le chapeau rouge, c’est le symbole du feu, de la passion, de l’intuition. Le porteur apporte des informations teintées de sentiments, d’émotions.
    • Le chapeau noir représente la pensée négative, la critique. Il souligne les dangers, les risques liés à une idée.
    • Le chapeau jaune est son contraire : c’est la critique positive. Ses commentaires sont constructifs, optimistes.
    • Le chapeau vert symbolise la créativité. Son porteur apporte des idées nouvelles.
    • Le chapeau bleu, c’est l’organisation, le meneur de jeu. Il canalise les idées et les échanges.
  • La méthode 6-3-5 : les participants déduisent d’autres idées de façon méthodique à partir d’idées émises par d’autres participants. Le nom de la méthode se déduit de la démarche :
    • 6 personnes développent chacune
    • 3 idées en
    • 5 minutes

    La méthode 6-3-5 peut être modifiée et devenir une méthode 5-3-4 ou 7-3-6 en fonction du nombre de participants.
    Chaque participant écrit trois idées ou approches de solutions dans son tableau.
    Au bout de cinq minutes, les participants transmettent leurs tableaux à leur voisin de droite.
    Chacun ajoute au tableau qu’on lui a fourni trois autres idées dans la ligne suivante. Il peut s’agir de compléments ou de variations relatives aux idées précédentes ou de nouvelles idées.

 

3. Phase de convergence

La phase de convergence qui consiste en un retour au sujet initial et aux idées concrètes, sert plutôt à trouver de nouvelles idées et des solutions novatrices.

C’est là que nous sélectionnons les idées qui ont un certain potentiel, celles qui ont un intérêt et peuvent être développées. La façon dont vous choisissez les meilleures idées dépendra de votre objectif initial. Vous pouvez prioriser l’idée qui aura le plus d’impact, ou est plus facile à livrer, ou la plus simple.

Choisissez-en plusieurs que vous travaillerez  brièvement.

Ensuite, vous devez filtrer les meilleures idées, celles que vous pensez vraiment avoir le plus de potentiel.

Pour vous mettre d’accord sur l’idée finale à retenir, vous pouvez utiliser la technique du vote pondéré.

 

4. Concrétisation

Il s’agit de planifier la mise en oeuvre de la solution (qui fait quoi, comment, quand, avec quels moyens, etc)

 

 

 

Jerome
Jérôme est le fondateur d'iziMakers.