8 Règles pour penser comme un programmeur

Publié le Publié dans Guide

programmeur

 

Programmer, c'est résoudre un problème.

Les problèmes comprennent des contraintes, des règles incassables sur le problème ou la manière dont le problème doit être résolu.

Pour résoudre un problème comme un programmeur, il y a quelques règles à respecter.

 

Règle 1 : Ayez toujours un plan

Vous devez toujours avoir un plan, une stratégie, plutôt que de vous engager dans une activité sans direction.

Le plan peut nécessiter d'être modifié à un moment donné, ou vous devrez peut-être abandonner votre plan original et en concocter un autre.

La planification vous permet également de fixer des objectifs intermédiaires et de les atteindre. Sans plan, vous avez un seul objectif : résoudre tout le problème. À la fin de chaque séance de travail, vous serez en mesure de vérifier les éléments de votre plan, gagner la confiance que vous trouverez une solution au lieu de devenir de plus en plus frustré.

 

Règle 2 : Reformulez le problème

La reformulation nous montre parfois que le but n'est pas ce que nous pensions qu'il était.

Avec un plan, vous pouvez mettre "reformuler formellement le problème" comme votre première étape. Par conséquent, l'achèvement de la reformulation est officiellement considéré comme un progrès.

En outre, la reformulation du problème peut être une étape préalable nécessaire à l'utilisation d'autres techniques courantes, comme diviser ou réduire le problème.

 

Règle 3 : Divisez le problème

Trouver un moyen de diviser un problème en étapes ou en phases peut faciliter le problème.

Si vous pouvez diviser un problème en deux morceaux, vous pourriez penser que chaque morceau serait moitié aussi difficile à résoudre que le problème d'origine, mais en général, c'est encore plus facile que cela.

 

Règle 4 : Commencez par ce que vous savez

Lors de la programmation, vous devriez essayer de commencer avec ce que vous savez déjà faire et travailler à partir de là.

Avoir une solution partielle de travail peut susciter des idées sur le reste du problème.

En commençant par ce que vous savez, vous construisez la confiance et l'élan vers l'objectif.

Lorsque nous commençons notre enquête sur un problème en appliquant les compétences que nous avons déjà, nous pouvons en apprendre davantage sur le problème et sa solution ultime.

 

Règle 5 : Réduisez le problème

Avec cette technique, face à un problème que vous ne parvenez pas à résoudre, vous réduisez la portée du problème en ajoutant ou en supprimant des contraintes pour produire un problème que vous savez résoudre.

La réduction nous permet de travailler sur un problème plus simple, même si nous ne pouvons trouver un moyen de diviser le problème en étapes.

Réduire le problème nous permet aussi de déterminer exactement où réside la difficulté.

 

Règle 6 : Recherchez des analogies

Une analogie, pour notre propos, est une similitude entre un problème courant et un problème déjà résolu qui peut être exploité pour aider à résoudre le problème actuel.

La plupart des analogies ne sont pas aussi directes. Parfois, la similitude ne concerne qu'une partie des problèmes.

Bien que la reconnaissance des analogies soit la façon la plus importante d'améliorer votre vitesse et votre habileté à résoudre des problèmes, c'est aussi la compétence la plus difficile à développer. La raison pour laquelle il est si difficile au début est que vous ne pouvez pas chercher des analogies jusqu'à ce que vous avez un catalogue de solutions précédentes.

Chaque programme réussi que vous écrivez est plus qu'une solution à un problème courant : c'est une source potentielle d'analogies pour résoudre les problèmes futurs.

 

Règle 7 : Expérimentez

Parfois, la meilleure façon de faire des progrès est d'essayer des choses et d'observer les résultats. Notez qu'expérimenter n'est pas la même chose que deviner.

Une expérience est un processus contrôlé. Vous faites l'hypothèse de ce qui se passera quand un certain code sera exécuté, essayez-le et vérifiez si votre hypothèse est correcte. À partir de ces observations, vous obtenez des informations qui vous aideront à résoudre le problème initial.

 

Règle 8 : Ne vous frustrez pas

Lorsque vous êtes frustré, vous ne pensez pas aussi clairement, vous ne travaillerez pas aussi efficacement, et tout prendra plus de temps et semblera plus difficile. Pire encore, la frustration a tendance à se nourrir d'elle-même, de sorte que ce qui commence comme irritation légère se termine en colère.

En fin de compte, éviter la frustration est une décision que vous devez prendre.

Tout d'abord, n'oubliez jamais la première règle, que vous devriez toujours avoir un plan, et que l'écriture de code qui résout le problème original est l'objectif de ce plan, ce n'est pas la seule étape de ce plan. Ainsi, si vous avez un plan et que vous le suivez, alors vous faites des progrès. Si vous avez exécuté toutes les étapes de votre plan original et que vous n'êtes toujours pas prêt à commencer le codage, alors il est temps de faire un autre plan.

En outre, quand il s'agit de se sentir frustré ou de prendre une pause, prenez une pause et ne pensez pas au problème jusqu'à ce que votre pause soit terminée.

 

 

Vous avez aimé ? Partagez !
Jerome
Jérôme est le fondateur d'iziMakers.